Douleur poitrine : règle ou grossesse ?

douleur poitrine règle ou grossesse

Douleur poitrine : règle ou grossesse ? C’est un fait établi : les glandes mammaires féminines sont particulièrement sensibles aux fluctuations hormonales. Mais comment faire la différence entre un début de grossesse et l’arrivée imminente des menstruations ? Focus sur cette affliction qui touche presque toutes les femmes au cours de leur vie.

Douleur poitrine règle ou grossesse : définition

Une douleur seins ? Si vous cherchez à mettre un terme sur votre souci, il s’agit en fait d’une mastodynie. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

La mastodynie est une douleur ressentie au niveau du sein. Assez fréquente, elle peut être uni ou bilatérale. 

De plus, celle-ci peut se manifester de différentes façons. En effet, vous pourriez ressentir brûlure, lancement voire crampe… Généralement, ces douleurs sont liées à votre cycle menstruel, influencé par les hormones. Par ailleurs, elles sont plus importantes lorsque le volume des seins augmente, comme c’est le cas après l’ovulation ou en cas de grossesse.

Quels sont les symptômes d’une douleur poitrine ?

Que ce soit lors de vos menstrues ou en début de grossesse, une algie poitrine peut s’exprimer de plusieurs manières :

  • brûlures ;
  • crampes ;
  • élancements ;
  • boules sous-cutanées douloureuses ;
  • impression de tension mammaire ;
  • zone du mamelon douloureuse : parfois, le frottement d’un sous-vêtement ou le moindre attouchement devient difficilement supportable ;
  • etc

De plus, vos veines superficielles peuvent être particulièrement visibles.

Fin de cycle ou début de grossesse : cherchez les causes de votre douleur poitrine !

Habituellement, les endolorissements à la poitrine sont rythmés par le cycle hormonal féminin. En effet, de nombreuses femmes ressentent une hypersensibilité mammaire en deuxième partie de cycle, lors de la phase lutéale. Soit quelques jours avant l’apparition des règles. Mais également au moment de leur ovulation. Et pour cause, ces deux moments-clé du cycle se caractérisent par d’importantes modifications hormonales. 

Cependant, il arrive que des douleurs aux seins soient le premier signe d’une grossesse naissante ! Mais pourquoi ? Là également, c’est une surproduction d’hormones qui en est la cause. Mais d’hormones de grossesse dans ce cas ! 

Alors, comment faire la distinction entre les deux ? Ces douleurs mammaires seront alors, dans ce cas, également associées à un retard de règles.

Douleur poitrine règle ou grossesse : parfois le signe d’un problème plus sérieux

Attention toutefois : une douleur au sein peut être synonyme de kyste, de nodule voire même de tumeur. Il convient donc de faire un bilan auprès de votre médecin traitant afin d’écarter toute pathologie sérieuse. 

Celui-ci cherchera à déterminer la cause de votre mal au sein, notamment par :

  • un examen clinique, qui consistera en une palpation des deux seins ;
  • puis il réalisera éventuellement une mammographie ou échographie mammaire ;
  • voire une biopsie. Dans ce cas, il fera prélever un échantillon de votre tissu mammaire afin de l’analyser.

Comment apaiser une douleur poitrine ?

Tout d’abord, prudence ! Si vous êtes enceinte ou que vous pensez l’être, ne prenez pas de médicaments sans l’avis d’un médecin. 

Si votre douleur poitrine prémenstruelle est trop importante, vous pouvez éventuellement prendre du paracétamol. Reportez vous à la notice du fabricant le cas échéant.

Que ce soit lors d’une grossesse débutante ou pendant votre syndrome prémenstruel, l’algie sein est cyclique et chronique, mais néanmoins physiologique.

Ainsi, nous vous déconseillons de prendre des produits chimiques, tels que des médicaments, afin de traiter cette douleur.

En effet, celle-ci revient tous les mois ou sera peut-être présente tout au long de la grossesse. Un traitement n’est, par conséquent, pas toujours nécessaire.

Néanmoins, vous pouvez tenter d’apaiser votre douleur poitrine sans traitement médicamenteux. 

En effet, d’une part, vous pouvez ménager votre sensibilité exacerbée au cours de votre grossesse ou en fin de cycle.

Dans cette optique, nous vous conseillons de porter des sous-vêtements en coton doux, de préférence sans armature. D’ailleurs, les soutiens-gorges de sport sont souvent en matière élastique. Ils peuvent donc représenter un bon investissement sur le long terme.

D’autre part, il est nécessaire de bien hydrater votre peau et de réaliser des automassages.

L’hydratation, associée à un massage doux, vise à soulager les tensions. De même qu’à stimuler la production de fibres élastiques.

De nombreuses crèmes cosmétiques existent pour le soin du buste. Elles sont généralement compatibles avec la grossesse. Mieux encore : si vous souhaitez un traitement 100% naturel, comme c’est notre devise chez Ferti Nat… Optez donc pour l’huile d’amande douce ou notre fameuse huile d’argan.

Enfin, si vous souhaitez soulager immédiatement votre inconfort poitrine, il est généralement efficace d’y appliquer une bouillotte chaude. Mais également un linge mouillé d’eau froide. Ou encore de réaliser une alternance chaud-froid.

Des sensibilités mammaires à chaque étape de la vie

À partir de la puberté, le cycle devient effectif avec toutes les variations hormonales que cela implique.

Au cours de sa vie, une femme connaîtra donc une sensibilité mammaire possiblement :

  • aux alentours des règles : lors du SPM et pendant sa menstruations ;
  • mais également lors de l’ovulation
  • au cours de la grossesse, notamment en son commencement ;
  • puis lors de l’allaitement ;
  • et enfin, pendant la ménopause.

Et justement, zoom sur ces 2 dernières périodes.

Pendant l’allaitement, il n’est pas normal de ressentir de douleur à la poitrine. Sinon, cela signifie que quelque chose ne tourne pas rond ! Et pourtant, nombreuses sont les femmes qui expérimentent des sensations désagréables, voire franchement douloureuses, au cours de leur(s) allaitement(s). De petits bobos qui peuvent mener la vie dure à une toute nouvelle maman. Si c’est votre cas, il convient d’identifier rapidement le problème afin d’y remédier. 

Deux affections en particulier peuvent vous perturber : 

  • la mastite : Il s’agit là d’une inflammation des seins, ou plutôt de la glande mammaire. Problème fréquent chez les allaitantes, il affecte généralement un seul sein. Celui-ci devient alors rouge et chaud, parfois tendu. La mastite correspond à la stagnation du lait dans le sein. Elle apparaît notamment en cas de grande fatigue. Elle se soigne très facilement, en décongestionnant le sein endolori. Mais également à l’aide de feuilles de chou ou de cataplasmes d’argile.
  • et l’engorgement mammaire : Presque systématiquement observé en début d’allaitement, c’est une inflammation des seins qui comprime les canaux lactifères. Et empêche donc le lait maternel de s’écouler. Après drainage et repos, il disparaît au bout d’un jour ou deux et la lactation reprend son cours habituel… Sauf s’il s’est transformé en mastite !

En péri-ménopause, ou lors de la transition ménopausique, la balance oestro-progestative est déséquilibrée. En effet, la femme manque de progestérone, et, au contraire, subit un excès d’oestrogènes. Ce déséquilibre hormonal donne lieu à différents symptômes, notamment des douleurs poitrine, avec des seins tendus, lourds, sensibles. Exactement comme dans le cas du SPM ! 

Néanmoins, si ces mastodynies durent jusqu’à l’arrivée des menstrues, elles cessent complètement à la ménopause du fait de raisons hormonales.

Douleur poitrine règle ou grossesse, en résumé

Pour synthétiser : que ce soit en fin de cycle ou en début de grossesse, la femme peut ressentir des douleurs à la poitrine. Les causes hormonales, tout comme les symptômes, seront les mêmes… Mais on peut les différencier notamment à l’absence de règles chez la femme nouvellement enceinte.

Mieux vaut consulter en cas d’algie sévère et/ou récurrente afin d’éliminer toute pathologie grave.

Évitez également l’automédication, au profit de plantes et huiles naturelles. Telles que le gattilier, particulièrement efficace si vous souffrez en fin de cycle ! Mais également la guimauve.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies